fren

Accroissement des revenus des petits producteurs : La fondation SYNGENTA s’investit

La Fondation Syngenta pour une agriculture durable (FSAD) est une organisation à but non lucratif basée en Suisse.

Le Mali est le premier pays avec lequel la FSAD s’est engagée en 1981. Elle vise à accroître les revenus des petits agriculteurs dans les pays en développement à travers l’innovation et l’intégration aux chaînes de valeurs agroalimentaires et met de plus en plus un accent sur l’emploi des jeunes. Pendant les 25 premières années de sa présence au Mali, la FSAD a appuyé la recherche agricole en général et la station de recherche agronomique de Cinzana en particulier.

En 2006, la FSAD a initié le Projet de renforcement des capacités pour une agriculture durable (PRECAD). Ce projet a travaillé sur les chaînes de valeur céréales, sésame, semences, lait et sur les petites caisses de crédit avec plus de 3.000 femmes. En Afrique de l’Ouest, l’accent est mis sur 2 programmes : Semences (Seeds2B) et Services agricoles (Agriservices : mécanisation et production maraîchère). Ces programmes ont permis à la FSAD d’obtenir des résultats satisfaisants en 2018. Ces résultats sont, entre autres, la création de plus de 60 emplois temporaires et permanents, plus de 1.286 hectares ont été couverts par les différents services des centres d’exploitation de machines agricoles (CEMA), 363 personnes ont bénéficié directement des conseils agricoles à travers l’outil RiceAdvice et le profit net issu de l’exploitation des machines en 2018 oscillait entre 900.000 Fcfa et 3.500.000 Fcfa par centre.

Dans le cadre du programme « services agricoles ou Agriservices » (mécanisation et production maraîchère) la Fondation Syngenta, le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) et AfricaRice ont initié le projet pour la promotion de l’emploi des jeunes dans les filières riz en Afrique de l’Ouest (PEJERIZ). Une mission de supervision des activités du PEJERIZ a été conduite par Vincent Fautrel, Coordinateur senior du programme de développement des filières agricoles du CTA. Elle a visité les réalisations du projet lundi dernier à Sélingué. Vincent Fautrel était accompagné du directeur de la FSAD-Mali, Dr Salif Kanté, du responsable du programme Agriservices, Samuel Guindo. Il faut noter que le programme « Agriservices », un projet de la FSAD-Mali, facilite l’accès des coopératives et GIE de jeunes aux équipements agricoles pour accroître les revenus des petits agriculteurs. Au cours de cette visite, la délégation a échangé et discuté avec les bénéficiaires du CEMA. La première étape a concerné la coopérative Yiriwaso de Linketou où, les bénéficiaires ont évoqué les avantages du programme, mais aussi les contraintes liées à son exécution. Selon le président de la coopérative, Boubacar Doumbia, le programme a été d’un grand soutien aux producteurs de Sélingué et environnant. « Grâce aux équipements (un tracteur, une batteuse de maïs et une batteuse de riz) acquis grâce au projet PEJERIZ, le rendement de la contre saison a été bon.

Des producteurs ont vu leur productivité accroître depuis la mise en œuvre du projet», a témoigné le président de la coopérative Yiriwaso. Boubacar Doumbia a affirmé que la batteuse de maïs a permis de donner 105 sacs de maïs en octobre dernier et 416 sacs en novembre à la coopérative comme frais de battage. Concernant les difficultés, le président a évoqué le manque de planification des activités de battage, l’entretien et la réparation des machines. Dans le cadre du même projet, la Fondation Syngenta a mis en place des agents de prestation de services (APS) qui fournissent des conseils agricoles à travers l’outil RiceAdvice aux producteurs pour augmenter leur rendement.
La délégation s’est ensuite rendue au Centre rural de prestation de services agricoles (CRP) Siguida Yiriwaton. Les échanges ont permis aux responsables de la FSAD-Mali et ses partenaires de s’enquérir des résultats réalisés par des jeunes entrepreneurs agricoles. Ces derniers ont remercié la Fondation Syngenta pour les équipements et les formations qui leurs ont permis d’atteindre ces résultats.
Vincent Fautrel a recommandé « aux jeunes de rendre les CEMA profitables, pérenniser les actions et inscrire les activités dans le long terme ». Le directeur de la FSAD-Mali, Dr Salif Kanté a aussi rassuré les bénéficiaires du programme de la disponibilité de la Fondation Syngenta à œuvrer pour l’amélioration de la productivité des agriculteurs et la création d’emplois pour les jeunes.

Source: Journal l’Essor-Mali

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция