MALIBYA : Vers la reprise du projet…

MALIBYA, comme son nom l’indique est un projet d’aménagement hydroagricole panafricain initié en zone Office du Niger au Mali par le regretté guide de la

révolution libyenne, Mouammar Kadhafi. Pour les besoins de ce projet, le Mali, sous l’ancien président Amadou Toumani Touré, a attribué 100 000 hectares de terre à la Libye. Cela, à travers une convention d’investissement signée en 2008. Sur ces 100 000 ha, 25 000 ha fait l’objet d’un contrat de bail entre l’Office du Niger et Malibya Agriculture. En plus de l’agriculture, ce projet englobe des domaines et avantages aussi variés que les routes, les écoles, les centres de santé et des emplois. Malheureusement, il fut suspendu après l’assassinat sauvage par l’Otan du Guide Khadafi qui ambitionnait de donner à l’Afrique toute son indépendance vis-à-vis de tous colonisateurs qu’ils soient occidentaux ou américains surtout. D’où sa mise à mort planifiée par ceux-ci en octobre 2011.

Depuis un certain temps, il est question de la reprise des activités de ce projet gigantesque. C’est dans cette optique qu’une délégation libyenne conduite par le nouveau Directeur de la Société MALIBYA Hussin Mohamed El-ANSARI, comprenant le Directeur Nationale du Génie Rural, Alassane Ag Agtham, ainsi que plusieurs autres personnalités sont venus rencontrer les cadres de l’Office du Niger, le mardi 22 octobre 2019, à la Direction Générale.

Après des échanges sur le projet, une commission ad-hoc de six personnes présidée par le Directeur des Aménagements et la Gestion du Foncier (DAGF) de l’Office du Niger en la personne de Hamadoun Sidibé a été mise en place afin de produire un mémorandum pour la suite des discussions sur le projet. Ce mémorandum s’articule autour des conditions de reprise et d’exploitation du projet.

Source: SCOM-ON