Les pays africains pourraient bénéficier de 9 milliards $ pour booster l'irrigation agricole

La Banque mondiale s’est engagée à travailler avec la Banque africaine de développement (BAD) et d’autres organisations afin de fournir une enveloppe financière de 9 milliards $ au profit du développement de l’irrigation agricole sur le

continent africain. C’est ce qu’a indiqué à Reuters, Steven Schonberger, responsable de la division Eau dans l’agriculture de l’institution de Bretton Woods. Cette manne financière dont le versement pourrait débuter dès 2019, selon M. Schonberger, devrait aider notamment les gouvernements à cartographier les systèmes aquifères et évaluer l’état de leurs ressources en eau. Elle devrait également contribuer à la réduction de la dépendance de l'agriculture africaine à la pluviométrie et à l'amélioration de la productivité agricole du continent africain.  L'Afrique est la région du globe qui affiche la plus faible proportion de terres cultivées irriguées.  D’après les données de l’Institut international de gestion de l’eau (IWMI), les superficies irriguées ne représentent que 7% du total des terres cultivées, contre plus de 60 % en Asie.
Source : Agence Ecofin