fren

Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) 2018 : Rencontre de haut niveau entre le Mali et ses partenaires sur la lutte contre la faim d’ici 2030

En marge des activités de commémoration de l’édition 2018 de la Journée Mondiale de la Population (JMP) dont le thème porte : « agir pour l’avenir. La « faim Zéro en 2030, c’est possible », la FAO en tandem avec le PAM, l’Onufemmes

et d’autres partenaires comme Icrisat, Pnud, Unicef, Fida, Solidarité internationale sous le parrainage du Gouvernement du Mali à travers le Ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, a organisé, le 22 Octobre 2018, au Grand Hôtel de Bamako, une conférence de haut niveau sur l’objectif faim zéro à l’horizon 2030. La conférence visait à contribuer à la sensibilisation et au renforcement des actions en faveur des populations qui souffrent de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

A l’occasion, des panels ont été organisés. Ils avaient trait aux politiques et stratégies pour l’atteinte de la faim zéro au Mali à l’horizon 2030; l’assistance humanitaire et développement pour la faim zéro à l’horizon 2030.  En d’autres termes, les conférenciers  comme le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, le représentant de la FAO au Mali, Amadou Allahoury Diallo, le directeur adjoint du PAM Mali, Ibrahim Diop, Mme Diallo Hady Sangaré d’Onu femmes, Dr Aboubacar Touré d’Icrisat, etc.,  ont tenté de donner entres autres réponses aux interrogations comme : Qu’est-ce l’ODD2 ?  Quelle est la situation actuelle de la sécurité alimentaire dans le monde  plus précisément  en Afrique  subsaharienne ? La situation agricole actuelle au Mali : Quelles  sont  les politiques  qui existent pour l’atteinte de l’objectif faim zéro à l’horizon 2030 ?
Comment   l’Onu  femmes  contribue à  la mise  en  œuvre  de  la politique  nationale  genre  et  quelles sont  les  actions  en  direction  des  femmes  pour  la résilience et la lutte contre la faim et l’atteinte de l’objectif faim zéro d’ici 2030 ? En quoi consiste l’initiative smart Food et comment peut-elle contribuer à lutter  contre la faim et l’atteinte de l’objectif zéro à l’horizon 2030? La protection sociale au Mali et la lutte contre la faim et la pauvreté à l’horizon 2010 : les acquis et les perspectives ? La réforme du dispositif national de sécurité alimentaire et nutritionnelle et la politique de sécurité alimentaire et nutritionnelle du Mali : les acquis et perspectives ; Quelles sont les initiatives en cours du PAM pour l’atteinte de « l’objectif faim zéro d’ici 2030 ».
Quels sont les acquis et les perspectives ? Quelles sont les initiatives en cours de la FAO pour l’atteinte de « l’objectif faim zéro d’ici 2030». Quels sont les acquis et les perspectives ? «Le thème central de la JMA veut dire qu’il faut sortir les populations de la faim et  de l’extrême pauvreté qui continuent à faire des ravages dans les  pays. Il s’agira donc d’ici 2030, d’éliminer la faim et la mal nutrition, la sécurité alimentaire. En somme, augmenter les investissements, revoir les politiques de protection sociale, de développement et  soient des politiques multisectorielles. Dans un contexte de limitation des ressources où les populations accroit, il faut s’impliquer pour transformer nos systèmes actuels d’intrants pour les rendre plus adaptés, intelligentes, préserver la diversité génétique.  Pour atteindre l’objectif de la  dimension économique de l’ODD2, il faut s’intéresser aux petits producteurs  estimés à 500 millions de personnes, en ciblant  les zones rurales où vivent 80%  de pauvres, réfléchir sur le changement de la coopération nationale en appuyant sur l’appui des infrastructures de base , en faisant des pistes, de l’électricité rurale, etc.», déclare le représentant de la FAO au Mali, Amadou Allahoury Diallo.  
Le Ministre l’Agriculture a insisté, pour lutter contre la faim , de régler la question du dialogue permanent inter secteur qui permet de développer le maximum de synergie entre les interventions au bénéfice des producteurs à l’avant-garde du combat pour la sécurité alimentaire et la lutte implacable contre la faim et pour son éradication à l’horizon 2030 ; noter aussi les disparités et multiplicités de procédures de financement au niveau des partenaires du Mali ; la promulgation de la loi n°o6-045 du 05 septembre 2006 portant loi d’orientation agricole.
Pour le directeur adjoint de la FAO, à le Mali perd selon les statistiques chaque année 265 milliards de Fcfa à cause de la malnutrition.  A cela s’ajoute les gaspillages. «La philosophe d’Icrisat à travers Smart Food est de voir comment manger, produire, garder les ressources de façon intelligente. Bref, intégrer les notions de base smart food comme un aliment de base dans les pays en voie de développement», a déclaré Dr Aboubacar Touré. De façon unanime, les conférenciers pensent que la lutte contre la faim d’ici 2030 est possible. Ils se sont appuyés sur l’exemple du Brésil et du Rwanda aujourd’hui.
Source: Lerepublicainmali

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция