fren

Lutte contre la faim dans le monde : un travail considérable reste encore à accomplir (FAO)

« Nous n’atteindrons pas l’objectif d’éradication de la faim dans le monde d’ici 2030 si on ne redouble pas d’efforts.». C’est le cri d’alarme lancé par la FAO dans son nouveau rapport sur

l’Etat de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde publié le 12 octobre dernier. Selon le document, le nombre de personnes souffrant de malnutrition dans le monde a atteint en 2017, 827 millions, soit une personne sur neuf. Cela représente le chiffre le plus important depuis 2010 et la troisième hausse consécutive d’une année sur une autre depuis 2014. La prévalence de la malnutrition dans le monde a atteint 10,9% en 2017 avec l’Afrique qui demeure la région qui affiche le plus fort taux (20,9%, environ 256 millions de personnes), suivie de l’Asie (11,4%, environ 515 millions de personnes). S’agissant de la malnutrition infantile, si des progrès notables ont été effectués, le rapport indique qu’il reste encore des efforts à fournir. En 2017, précise la FAO, près de 151 millions d’enfants de moins de 5 ans dans le monde accusaient un retard de croissance (taille trop petite par rapport à l’âge) tandis que 50 millions souffraient d’émaciation (poids trop faible pour la taille). En outre, 38 millions d’enfants de moins de 5 ans affichaient un excédent de poids en 2017 avec respectivement 46% et 25% qui sont répartis en Asie et en Afrique. D’après l’organisation, si les conflits et la violence comptent parmi les principaux éléments conduisant à la faim et l’insécurité alimentaire dans plusieurs régions du monde, « les changements climatiques parfois extrêmes sont également un facteur clé de l'augmentation récente de la faim dans le monde – et dans certains cas, ces deux facteurs interagissent ». « Il est nécessaire de mettre en œuvre - et d'intensifier - des opérations visant à garantir l’accès à des aliments nutritifs et ainsi briser le cycle intergénérationnel de la malnutrition. L’accès à une alimentation sûre, nutritive et en quantité suffisante, doit être considéré comme un droit de l’homme, la priorité devant être accordée aux plus vulnérables.», indique la FAO.

Source: Agence Ecofin

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Влажные стены, фундамент? Вам нужна проникающая гидроизоляция