GENERALITES SUR L'OFFICE DU NIGER

HOME
PRESENTATION
HISTORIQUE
LES MISSIONS
LES PERSPECTIVES

LE S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le barrage de Markala

LA G.E.D DE L'OFFICE DU NIGER

Plusieurs centaines
de documents
dans la G.E.D
de l'Office du Niger

LA GESTION DE L’EAU

S.I.G DE L'OFFICE DU NIGER

Le réseau primaire est composé du barrage de Markala, du canal adducteur
et de trois systèmes hydrauliques à partir du Point A.


Le système du Sahel (irrigue les zones de Molodo, Niono, N'Débougou et Kouroumari).

Le système du Macina (irrigue la zone de Macina et la concession de canne à sucre de SOSUMAR).

Le système Costes Ongoïba (irrigue la zone de M'Béwani et la concession de canne à sucre de SUKALA).

Imprimer Envoyer
Mardi, 05 Septembre 2017 08:25

ECONOMIE & GESTION :Le SYSCOHADA décrypté aux agents de l’Office du Niger

Comprendre et appliquer le SYSCOHADA, tel est l’objectif principal d’une session de formation des cadres de l’Office du Niger, sur le référentiel comptable unique qui rentre en vigueur le 1er janvier 2018 pour le 17 pays de l’OHADA.

L’Hôtel Esplanade de Ségou abrite depuis ce matin 04 septembre 2017, une session de formation sur le SYSCOHADA. Organisée par le cabinet des Auditeurs Associés en Afrique –Mali (AAA-Mali), cette formation qui durera trois (03) jours, est dispensée par l’expert-comptable Abdramane Touré et non moins ancien Président de l’ordre des experts-comptables du Mali.

 

Les responsables de la Direction Administrative et financière (DAF) de l’Office du Niger qui participent à cette formation aborderont des thèmes comme : les dispositions nouvelles de SYSCOHADA, l’amélioration des traitements comptables, la présentation des états financiers annuels et les composantes du nouveau dispositif comptable et cadre conceptuel.

L’Objectif visé par cette formation est de renforcer la capacité des agents de l’Office du Niger afin qu’ils puissent être compétitifs sur le marché. La cérémonie d’ouverture des travaux a enregistré la présence du premier responsable du Directeur Général Adjoint, Tidiani Traoré, accompagné par le premier responsable de la DAF, Oumar Touré dit Barou.

A l’ouverture des travaux, le DGA, Tidiani Traoré a soutenu que : « L’Office du Niger ne peut pas rester en marge de l’évolution du monde. D’où la nécessité de renforcement, voire de perfectionnement des capacités de ses agents ».

Cette formation, faut-il le souligné, est la suite d’une série qui touche l’ensemble des agents de l’Office du Niger. Elle s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle politique de bonne gouvernance initiée par l’actuel Direction sous la férule du Dr Mamadou M’barré Coulibaly.

Pour votre gouvernance, il faut retenir que le nouveau dispositif comptable comprend l’Acte uniforme révisé et le système comptable OHADA révisé (SYSCOHADA) de plus de 1 200 pages, à savoir : le plan comptable général OHADA, d’une part, et le dispositif comptable des comptes consolidés et combinés, d’autre part. Il se caractérise, entre autres, par : le changement de l’intitulé de l’Acte uniforme qui s’appelle désormais Acte uniforme de l’OHADA relatif au droit comptable et à l’information financière (AUDCIF) ;
le maintien, aux côtés du système normal, d’un système minimal de trésorerie pour les petites entités économiques, cette coexistence permettant aux entreprises de disposer d’une comptabilité appropriée en fonction de leur chiffre d’affaires ;
la reconnaissance de la spécificité du système comptable des secteurs règlementés ; l’obligation faite aux entités inscrites à une bourse des valeurs ou faisant appel public à l’épargne, de produire en sus de leurs états financiers individuels en normes SYSCOHADA ou selon le référentiel comptable spécifique à leurs activités, des états financiers en normes internationales d’information financière (IFRS) afin de garantir la qualité et la comparabilité des données produites ;
et enfin la consécration de dispositions transitoires, pour permettre un passage efficient vers le nouveau référentiel révisé.

SCOM/ON

 
Joomla Templates by Joomlashack